( audio musical video videos/film audio interview )

André Popp, sa vie et "de l’art de faire sonner l’orchestre et frotter le do" - 1924 / 2014

2014 - le 10 mai, André Popp meurt à son domicile à Puteaux : de nombreux hommages lui sont rendus :
  • La Sacem
  • Le Monde
  • Le Figaro
  • Liberation
  • Mediapart
  • andtheconductoris
  • France Musique
  • RTS
  • Focus.levif.be
  • NewYorkTimes
  • Télérama
  • fanclub.paulmauriat.ru
  • André Popp par Sylvain GripoixAndré Popp, est un compositeur arrangeur et chef d'orchestre musical français connu pour ses arrangements : Irma La Douce (Zizi Jeanmaire), pour ses œuvres musicales : Piccolo Saxo et Cie (1956), Musique en tout genre, Elsa Popping et sa Musique Sidérante et pour ses chansons : Les Lavandières du Portugal, La Complainte du téléphone (Juliette Gréco), Tom Pillibi, Love is blue, Manchester et Liverpool, Mon amour, mon ami.

    Son style musical
    audio extraits
    : Piccolo (le final) - Chansons Instrumentaux - Succès - Pas de Géants - Medley : Ballad for New Flash + Picasso Blues
    video La Melodia Viajera / The travelling Tune film d'animation 1961 (Joop Geesink's)

    "Je suis très touché par le décès d'André Popp, Grâce à André Popp et son “Piccolo, Saxo et compagnie”, des générations de musiciens sont venus à la musique. J'aimais le compositeur et l'homme tout à fait remarquable et toujours près de la Sacem ",
    Jean-Claude Petit, Compositeur, Président du Conseil d'administration de la Sacem

    Le bassiste Fred Pallem lui a rendu hommage en revisitant plusieurs de ses partitions avec son festif orchestre Le Sacre du Tympan.
    "... à mes yeux, il (André Popp) symbolise un idéal. C’est le chaînon manquant entre Messiaen et la variété. J’aime son sens mélodique, son goût pour les harmonies qui frottent, les orchestrations givrées. J’ai découvert André à travers un album mythique, Delirium in hi-fi, où il reprenait à sa sauce, forcément délirante, des standards comme Perles de Cristal ou La Polka du Roi. Là, je fais la même chose avec sa musique : je lui rends hommage en essayant modestement de lui injecter un peu de moi-même… Je pense qu’André sera sensible à ces reprises."
    Fred Pallem : à propos de ses choix musicaux de son album "Le Retour" 2005 -

    1924 - Naissance dans une famille bourgeoise à Fontenay-le-Comte (Vendée). Il est au piano à partir de l'âge de 5 ans avec un professeur de musique qui lui apprend surtout à déchiffrer mais "du point de vue technique, ce n'était pas terrible"...

    Années 40, "Tout jeune, j’inventais des émissions de radio au piano. Je faisais le speaker, la publicité... À la guerre, l’abbé qui tenait l’harmonium à la chapelle a été mobilisé. On m’a demandé si je pouvais accompagner la messe. J’ai appris le grégorien tout seul. J’ai commencé à jouer, à improviser. Je passais toutes les récréations à répéter les morceaux que j’allais jouer à la messe le dimanche suivant. Mon goût n’allait pas vers Bach, Beethoven ou Mozart mais vers des musiques contemporaines : Louis Vierne, Jean Langlais, Olivier Messiaen. D’ailleurs, un jour, un professeur de musique m’a dit :« Vous devriez aller voir Messiaen. » À l’époque,j’avais composé deux morceaux pour piano et un pour piano-violon. Je suis allé le trouver pour lui demander des leçons. Il a regardé ce que j’avais écrit et m’a dit :« Mais je n’ai rien à vous apprendre. Continuez comme ça. C’est très bien. » Je suis rentré chez moi un peu sidéré. Peut-être avait-il raison puisque je sais écrire de la musique et je sais la diriger"

    Il fait une rencontre décisive avec Jean Broussolle, auteur interprète. "Jean Broussolle était réfugié en Vendée, parce que c'était la guerre et il était poursuivi par les Allemands. il avait un beau frère qui était avocat et qui habitait la même ville que moi. On s'est rencontré et puis lui débutait dans le métier : il avait déjà été à Paris. On a commencé à faire nos premières chansons ensemble à cette époque là.(..) J'avais 20 ans."

    1944/1950 - tous les 2 décident de monter à Paris, André accompagne Broussolle au piano dans les cabarets. Durant ces années, il devient pianiste répétiteur dans diverses Éditions Musicales, Éditions Étoiles, Éditions Hortensia, Éditions Raoul Breton et dans les cabarets "Le Club des Papillons", "Le Bœuf sur le Toit" et "Les trois Baudets" (mars 1949). Dans cet environnement il accompagne et compose pour des artistes : Yvette Giraud, Bourvil, Catherine Sauvage , il fait la connaissance d'auteurs : Pierre Cour, Roger Lucchesi, de directeur artistique comme Canetti et de personnages comme Francis Blanche et Pierre Dax... Jean Broussole rejoint le groupe des Compagnons de la Chanson.
    Il rencontre sa femme Marie-Jeanne aux Éditions Breton, elle est belge, fan de Charles Trenet, musicienne et chanteuse. Ils se marient en 1949 et auront 3 fils. "Ma femme était mon interprète. J'ai vécu 41 ans avec une femme que j'adorais et qui ne m'a jamais quitté. C'était la première qui écoutait mes chansons et qui les chantait aux artistes." (Ce fut aussi sa meilleure représentante et sa meilleure attachée de presse).

    1950 - Raoul Breton le présente à Jean Tardieu du Club d'Essai de la RTF (future ORTF). Ce club foisonne de jeunes artistes. Ses musiques dont les harmonies "frottent" en font de lui un compositeur très original et créatif. Il côtoie de nombreux professionnels de la radio et de la télé de demain dont Jean Bardin et François Billetdoux.
    On lui donne une chance dans sa première émission de radio avec Jean Bardin - Chansons pour demain - "Georges Brassens a débuté là, Je crois que c'est la seule fois de sa vie où il a été accompagné par un orchestre. J'ai commencé, dès ce moment, utiliser de petites formations insolites, parce que j'aimais beaucoup ce genre. Je me souviens que j'avais utilisé des Ondes Martenot, un clavecin, un basson, un accordéon. C'était très spécial. Ensuite, comme cela marchait bien, on m'a fait faire des Opéras Bouffes. J'en ai fait avec Grégory, le frère de Francis Blanche. Et puis, on nous a aussi commandé une espèce d'opérette, qui s'appelait "Les Iroquois", et qui a eu son succès. J'ai fait aussi une émission pour Noël qui a eu aussi beaucoup de succès, et Agathe Mela, qui était Directrice de Paris Inter à l'époque, nous a alors commandé - La bride sur le cou -"

    de 1953 à 1960 - La Bride sur le Cou - L'émission a lieu 1 heure tous les samedi soir, l'orchestre est composé d'abord de 20 musiciens, puis de 35... Cette dernière devient ensuite publique aux Ambassadeurs (indicatif : Bop Polka) . Il forme un orchestre de jazz dont l'originalité est d'être agrémenté de 3 flutes, 1hautbois, 1 harpe et 4 violoncelles. "Là, j'ai fait mes classes d'orchestration, de composition et de direction d'orchestre (...) sur cette heure, il y avait 1/2 heure de musique. Je composais pour chaque émission, deux morceaux instrumentaux et refaisais toutes les orchestrations des artistes qui chantaient dans l'émission. Je me faisais un devoir de faire ça pour qu'il y ait une unité musicale."

    Parallèlement il est sollicité par Pierre Petit puis par Dutilleux pour composer des titres spécifiques pour Radio France : musique légère ou symphonique et pour écrire des indicatifs. On lui doit les indicatifs des émissions de radio telle que Les Maîtres du mystère (1957/1965) puis de télévision : Télé Match, La tête et les jambes (titre : Musique mécanique), jeu télévisé français diffusé à partir du sur la RTF (sur la première chaîne à partir de 1963), puis repris sur Antenne 2 de 1975 à 1978 et pour Le mot le plus long de 1965 à 1970 (titre : El puchero), jeu télévisé qui évoluera sous le nom de Des chiffres et des lettres basé sur les mécaniques des jeux Le mot le plus long et Le compte est bon avec un générique composé par Eddie Warner.

    En 1954 : Jacques Canetti l'engage chez Philips comme chef d'orchestre pour les artistes maison."Pour Catherine Sauvage, j'avais fait une chanson qui s'appelait "Grand Papa Laboureur♪ " (auteur Jean Broussolle) et qui a été connue à l'époque. C'était mon premier arrangement pour la maison Philips et c'est Michel Legrand qui a dirigé l'orchestre" .
    C'est l'année de son premier grand succès "Les Lavandières du Portugal" (auteur : Roger Lucchesi). D'abord enregistrée par Suzy Delair elle est reprise par Jacqueline François. Grâce à ce succès l'interprète obtient son deuxième Grand Prix du Disque, en 1955. Le titre est tellement populaire qu'il est repris par Yvette Giraud, Louis Mariano, Jacques Hélian, etc... La chanson devient un succès international en étant enregistrée aux USA par Ethel Smith et Mitch Miller, (le chef d'orchestre du "Pont de le Rivière Kwaï") et est reprise en 1966 par Astrud Gilberto.

    En tant qu'arrangeur et chef d'orchestre de Philips, Il fait toutes les orchestrations de Jacques Brel dont Quant on a que l'amour, celles de Simone Langlois, de Zizi Jeanmaire, des Frères Jacques, Les Quatre Barbus, Henri Salvador... À partir de janvier 1957, Boris Vian est employé à plein temps chez Philips, en tant que directeur artistique adjoint pour les variétés. En mai 1958, il est nommé directeur artistique du label Fontana, filiale de Philips, où il est libre de ses choix, il demande à André Popp de composer pour une nouvelle chanteuse, Juliette Gréco "Musique mécanique"(auteur : Boris Vian), "La complainte du téléphone" (auteur : François Billetdoux), et "De Pantin à Pékin"(auteur : Pierre Delanoë).
    En même temps Catherine Sauvage lui enregistre dix chansons faite avec Broussolle sur l'album  Ouvert la nuit.

    Jacques Canetti lui demande de faire ses premiers disques instrumentaux  "parce que j'avais un gros matériel, en raison de l'émission radiophonique La Bride sur le Cou, que j'avais faite pendant 4 ans", ses compositions sont regroupées dans un album "Musique en Tout Genre" puis avec Boris Vian et Pierre Fatosme à la technique il réalise "Elsa Popping et sa musique sidérante", "Ce disque utilisait toutes les possibilités techniques de l'époque, qui étaient relativement restreintes, je dois dire. Par exemple, on utilisait 4 magnétos que l'on faisait démarrer les uns après les autres, avec des décalages, ou on faisait passer les voix à l'envers." Ces trucages sonores étonneront les américains au point que Victor Borge le fera venir quatre fois aux USA pour écrire la musique de ses shows TV.

    en 1956, il écrit une œuvre symphonique éducative pour les enfants : ce sera "Piccolo Saxo et Compagnie" sur un texte de Jean Broussolle, avec François Perrier comme récitant, le disque devient une œuvre éducative symphonique de référence. Il obtient le Grand Prix de l'Académie du disque en 57, il compose une suite avec Passeport pour Piccolo et Saxo et en 1958 Piccolo Saxo et le Cirque Jolibois. Ces disques seront adaptés dans toutes les langues. "C’est une idée de Jacques Canetti, à l’époque directeur des disques Philips. Il voulait faire un disque pour les enfants autour des instruments de musique. Avec Jean Broussolle, l’auteur de Piccolo, Saxo, nous avons compulsé un traité d’orchestration avec toutes les familles d’instruments, ce qui, pour lui, a été un véritable déclic: il a écrit une merveilleuse histoire dont je n’ai pas eu une virgule à changer. J’ai composé la musique dans l’enthousiasme, en un mois." (texte extrait MAG SACEM N°84 Le magazine des sociétaires SACEM mai-août 2012)

    En 1957 - Le film " Les Lavandières du Portugal" de Pierre Gaspard-Huit avec Jean Claude Pascal, Darry Cowl... lui fait faire ses premiers pas dans le cinéma

    En 1958, de nouveau une musique du film "Le Petit Prof" de Carlo Rim avec Jean Roger Causimon, Francis Blanche et Darry Cowls.

    André Popp arrête les arrangements pour  les artistes Philips à la fin des années 50 "j'ai arrêté les arrangements parce que ça "bouffait" beaucoup d'idées".
    Il continue de compose pour Cora Vaucaire, Pia Colombo, Renée Lebas et l'orchestre Jacques Hélian, Patachou, Francis Linel et Les Frères Jacques, et collabore avec les auteurs Louis Ducreux, Henri Contet, Raymond Queneau, Jacques Verrières...

    Années 60, il écrit pour Jacqueline François, Maria Candido, Pia Colombo. Une chanson écrite avec Pierre Cour Tom Pillibi est choisie pour représenter la France à l'Eurovision, chantée par Jacqueline Boyer elle gagne le concours et est reprise par de nombreux chanteurs dont Charles Trenet, Tino Rossi, Yvette Giraud. 30 ans plus tard elle sera reprise par Pascal Sevran, Fabienne Thibault et par sa créatrice de nouveau en 1988 et 1990...
    Tom Pillibi devient un succès international, Allemagne, Pays Bas, Danemark,Suède, Espagne, Angleterre (reprise par Julie Andréws) et au Japon où elle est devenue un standard.

    On lui demande de représenter la France en dirigeant ses œuvres dans plusieurs festivals de musique légère en Allemagne, particulièrement à Stuttgart et Munich ou son humour dans l'écriture musicale très remarqué. Hachette lui commande l'illustration sonore de " En France comme si vous y étiez", une méthode télévisée pour apprendre le français diffusée dans le monde entier.

    En 1961, André Popp signe la BO du premier film sur Tintin, "Tintin et la toison d'or" réalisé par Jean Jacques Vierne avec Dario Moreno. (Isabelle Aubret) Il travaille avec les auteurs Philippe Soupault, Jacques Plante pour Rika Zaraï, Nana Mouskouri, Marcel Amont, Petula Clark  et commence une longue collaboration avec un nouvel auteur-interprète, Jean Claude Massoulier.

    En 1964, il concours à nouveau pour la France à l'Eurovision, il écrit avec Pierre Cour Le chant de Mallory chanté par une jeune chanteuse du nom de Rachel qui en fera un tube. Repris par Les Compagnons de la Chanson, Maria Candido, Le chant de Mallory fait partie des standards de la chanson française.

    C'est l'époque "yéyé" : André Popp signe alors avec et pour Jean Jacques Debout : Tu n'iras pas bien loin ; avec Pierre Delanoë pour Jocelyne Jocya : J'entends, avec Robert Gall pour Nancy Holloway : Cha ba da ba da... Fidèle il continue d'écrire pour Nana Mouslouri : Le coeur trop tendre, La colombe, l'oranger, Le garçon que j'aimais (auteur : Eddy Marnay) et pour Catherine Sauvage : Chanson pour les baptèmes, Petite belle de 15 ans, Chanson pour ma ville, (auteur : Philippe Soupault, Angèle Vannier et J.Obé). Certains titres, resteront d'ailleurs inédits jusqu'en 1997 (Le meilleur des mondes, Madrigal, Chanson pour la fileuse).

    en 1965, Popp écrit Deux oiseaux et "les Rubans et la Fleur" pour France Gall (auteur : Robert Gall) et aussi la BO du film "Deux heures à tuer" d'Yvan Govar avec Catherine Sauvage, Jean-Roger Caussimon, et Michel Simon.

    Il commence une collaboration de 4 ans avec Marie Laforêt, 1964 - Les noces de campagne, 1965 - Ah dites, dites, 1965 - Entre toi et moi, 1966 - Manchester et Liverpool (qui deviendra  indicatif du journal télévisé à Moscou), 1967 - Mon amour, mon ami, 1967 - Tom, 1967 - Celui qui viendra,1968 - Le lit de Lola, 1969 - Au printemps. avec comme auteur : Eddy Marnay et La fleur sans nom et Pierre John et Franck 1965 avec Hubert Ballay (Barclay).
    "Marie Laforêt est sans doute la chanteuse la plus douée que j'ai rencontrée dans ma vie (...) On se voyait pour préparer la séance quinze jours avant. Je lui jouais au piano, elle répétait trois ou quatre fois. on se voyait après qu'au moment de l'enregistrement et elle savait parfaitement les chansons. Il n'y avait, comme maintenant, les play-back ou les chansons à répéter pendant des heures. Elle faisait ça tout à fait naturellement.(...) Grosse mémoire musicale, capable de faire une seconde et troisième voix sur la première qu'elle avait enregistrée. Tout cela avec une facilité déconcertante (...) J'ai composé, en tout, vingt trois chansons pour Marie."

    En 1967, Radio Luxembourg lui commande une chanson pour représenter le Grand Duché à l'Eurovision. "Je me suis mis au travail et j'ai mis presqu'un mois pour trouver la mélodie. Je ne trouvais pas. Et trois jour avant de livrer ma copie, je me suis levé, je me suis mis au piano et puis c'est parti. Dans les 10 minutes qui ont suivies, c'est arrivé comme ça. et puis je me suis dit, c'est celle-là que je vais faire, c'est cette chanson qu'il fallait faire"."L'amour est bleu" était composé, Pierre Cour en a écrit les paroles . C'est la chanteuse Grecque Vicky Leandros qui l'a interprété, elle finit quatrième. En France, grâce à Claude Pascal Editions Tutti, la chanson est reprise par  Michèle Torr, Les Compagnons de la chanson, Rachel, Lyse Roger, et plus tard Daniel Guichard... sans réel succès. "Mais à l'époque, les chefs d'orchestre français, Mauriat♪, Pourcel, Caravelli, Lefevre, reprenaient sur leurs disques des chansons francophones. Paul Mauriat avait mis l'Amour est Bleu en dernière position sur son disque parce qu'il n'y croyait pas du tout. Il a dit "on va ajouter un clavecin pour chanter la mélodie. Son disque est parti aux Etats Unis et il est tombé sur le plateau d'un disc-jockey de Minneapolis à qui ça a plu énormément. Il le repassait toutes les heures. Puis ce furent toutes les stations de Radio aux Etats Unis". N°1 du Billboard pendant 5 semaines de suite en 1968, elle reste classée durant des mois, obtenant ainsi le record du meilleur classement d'une chanson française aux USA. Record jamais battu jusqu'en 2000.
    "Nous étions n°1 dans toutes catégories. Même en jazz, puisque ça avait été fait en rythm and blues par un groupe qui s'appelait les Dells et qui avait réalisé quelque chose de très joli d'ailleurs". 40 millions de disques vendus avec des interprètes dans le monde entier. Orietta Berti, Jeff Beck, Claudine Longet, Jackie Mittoo, The Dells, Ed Ames, Johnny Mathis, Marty Robbins, Al Martino, Frank Sinatra, Lawrence Welk, Chaa, Michèle Torr, Future Bible Heroes and The Ventures pour n'en citer que quelques uns.
    André Popp orchestre Love is blue pour la chanteuse espagnole Janet
    Aux Editions Tutti il rencontre Max Amphoux (futur Emma Productions et Max Music) qui devient un de ses amis les plus proches.
    Een 1968. Françoise Hardy sort "Des bottes rouges de Russie" que Popp signe sur un texte de Jean Michel Riva et Franck Thomas, elle gagne le Coq d'or au IIIe Festival International de la Chanson à Rio de Janeiro, pour sa chanson "À quoi ça sert ?", accompagnée par l'orchestre d'André Popp. En 1969 Sheila chante Love Maestro Please, qu'il écrit avec Pierre Cour que Nicole Croisille reprend.

    Fin des années 60 et début 70 il compose la musique de "Babar" pour la télé, plusieurs musiques pour des épisodes de "Tintin" à la radio, le générique du feuilleton télé "La folie des bêtes" avec Gérard Sire dont la chanson est chantée par Isabelle Aubret et avec Jean Claude Massoulier pour les Compagnons de la chanson : Tzeinerlin"qui adapté en anglais sous le titre Years May Come, Years May Go sera le hit de Herman Hermits . Les Compagnons enchainent avec Le cœur en fête et Régine chante Le temps du Borsalino et Un amour chocolat .

    Années 70 : Martine Clémenceau présente Un jour, l'amour de Popp au Yamaha Music Festival à Tokyo et l'emporte. Il y rencontre le guitariste hawaïen Herb Otha :
    "c'est une anecdote extraordinaire. J'étais à Tokyo. Je reçois un coup de fil à mon hôtel de quelqu'un qui demande à me voir. C'était un guitariste hawaien, qui me dit "voila je connais votre chanson "l'amour est bleu". Il se met à me la jouer a la guitare classique. C'était superbe. Et il dit "je voudrais faire un album de vos œuvres, avec  deux originaux. Dons je viendrais à Paris. Vous prenez un orchestre symphonique" Et il est venu à Paris, tout c'est bien passé, et parmi ces deux originaux que j'avais composé, il y avait "la chanson pour Anna". Il est parti avec sa bande et on n'a plus entendu parler de lui pendant 6 mois. Et puis un jour je reçois un télégramme "La chanson Song for Anna♪ est dans les hit-parade américains". Le disque était sorti chez AM, le label d'Herb Halpert. Nous  sommes restés 3 mois dans les hits parades américains. C'est ensuite sorti au Mexique, au Brésil où La chanson pour Anna est devenue n°1 et où il y a eu beaucoup de versions chantées. Voilà. Ce sont les hasards du métier, c'est incroyable"

    Dalida chante Les jardins de Marmara qu'il compose sur les paroles de Jean Clause Massoulier

    Nelly Kaplan le choisit comme compositeur pour son film "Papa les p'tits bateaux" (1971) avec Michel Bouquet et Judith Magre, Fernand Marzelle pour une série télévisée : Pont dormant (1972) et Frédéric Compain pour L'Eden Palace (1976) avec Michael Lonsdale.

    En 1972, Popp à la demande des revendeurs de Philips, écrit avec Broussolle le quatrième Piccolo Saxo à Music City.

    En 1974, il signe pour Dani Petite fille attention et bientôt La solitude c'est après pour Claude François (auteur :Gilbert Sinoué), enregistre chez RCA des instrumentaux et tente  l'Eurovision pour les couleurs monégasques défendues par l'animatrice de RMC, Sophie  Une chanson c'est une lettre. Avec Massoulier et les Compagnons signe La chorale et en 1976, avec Catherine Ferry, Ma chanson d'amour qu'elle présente au Festival Yamaha et Sylvie Vartan enregistre L'amour c'est comme les bateaux (auteur : Gilles Thibault) un nouveau succès. En 1976, Nicole Croisille reprend Le garçon que j'aimais crée en 1965 par Nana mouskouri

    Le cinquième et dernier Piccolo, Saxo et Cie - La Symphonie Ecologique sort cette annéelà.  

    Années 80 : André Popp continue d'enregistrer des maquettes, regrettant le temps où les chansons étaient présentées en live au piano. Avec Claude Pascal pour éditeur, il compose pour une toute jeune Céline Dion, 4 titres dont les textes sont d'Eddy Marnay. En 1983 : Du soleil au cœur, en 1984 Les oiseaux du bonheur, en 1985 : C'est pour vivre

    1983 : musique du film : "En cas de guerre mondiale, je file à l'étranger" de Jacques Ardouin scenariste : Jean Claude Massoulier avec Sabine Paturel, Michel Galabru.

    André Popp est enfin reconnu comme compositeur de musique classique à part entière avec Piccolo Saxo qui entre dans le répertoire des grands orchestres symphoniques. Pour les deux premiers concerts donnés à la Salle Pleyel par l'Orchestre de Paris avec Jacques Martin comme récitant, les Jeunesse Musical de France ont refusé 10.0000 enfants. Puis c'est au tour de l'Orchestre Philharmonique des Pays de la Loire qui donne 13 concerts de "Piccolo Saxo" dans les années suivantes. Le Théâtre des Champs Elysées avec l'Orchestre Lamoureux (26 concerts) suivis de l'Orchestre du Capitole de Toulouse. En France de nombreux conservatoires et classes de musique mettent à leur programme sans compter l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, les Pays Bas, l'Espagne, jusqu'à l'Australie et au Mexique.

    Année 1990, l'Orchestre de Paris, dirigé par Semyon Bychkov, avec Peter Ustinov comme récitant, fait un réenregistrement des 2 premiers Piccolo Saxo sous la direction artistique du compositeur.

    Cette année là il rencontre Joelle Decoux qui devient sa compagne jusqu'a la fin de sa vie.

    Année 2000 : La musique d'orchestre et les chansons d'André Popp continuent à faire le tour du monde, étonnent les nouvelles générations et restent dans les mémoires des moins jeunes.
    2003 : "Julia et les hommes" (moyen métrage), de Thierry Jousse

    En 2005, Dans le monde du Jazz Fred Pallem et Le Sacre du Tympan lui rend hommage en enregistrant plusieurs de ses titres dans son album "Le retour" , dans le monde de la Pop Stéphane Lerouge avec l’aide d’André Popp et Bertrand Burgalat conçoit un CD - Popp Musique (2001), (Collection Musée de l’Imaginaire, Album 14 - label Tricatel), le groupe Radiomatic reprend Je danse donc je suis (2010) (auteur Jean Claude Massoulier) - version originale (1964) : Brigitte Bardot

    2006 : Piccolo, Saxo et Compagnie, film video d'animation de Marco Villamizar et Éric Gutierrez

    A noter la belle carrière de la chanson Mon amour, mon ami  : 2006 - videoversion de Radiomatic , 2008 elle est chantée par Virginie Ledoyen dans le film "8 Femmes" de François Ozon. En 2012 le groupe de rock gothique Therion se l’approprie, met en ligne le 12/08/2013 un nouveau clip mettant en scène videoMon amour, mon ami, intégré à un album reprise/hommage aux chansons françaises des années 60 : "Les fleurs du mal". Cette chanson est actuellement reprise dans la pièce de Laurent Ruquier au théâtre Antoine "Je préfère qu'on reste amis" avec Michelle Bernier.

    Love is blue continue s'être dans toutes les oreilles et on retrouve la chanson jouée au piano par Liberace en 2013 dans Ma vie avec Liberace de Steven Soderbergg avec Michael Douglas et Matt Damon.

    2013 : L'incontournable Piccolo Saxo et Cie est représenté au Theâtre des Champs Elysées avec l'Orchestre Symphonique de la Garde Républicaine et Alexandre Tharaud comme pianiste narrateur.
    Le groupe suédois métal "opéra sympho-gothique" Therion

    2014 - Love is blue est classée 16ème du Billboard Top 50 'Love' Songs of All Time (February 12, 2014).

    May 2014 - BWW REVIEWS: Encores! Offers a Rare Evening With IRMA LA DOUCE
    by Michael Dale - May 10, 2014 : "Marguerite Monnot's music and André Popp's orchestrations provide a rare and succulent taste of 1950's Parisian authenticity. (more...)"

    2014 - le 10 mai, André Popp meurt à son domicile à Puteaux : de nombreux hommages lui sont rendus :
    Sacem - Le Monde - Le Figaro - Liberation - Mediapart - France Musique - RTS - Focus.levif.be - NewYorkTimes - Télérama

    Vidéos / Audios

    video Archive INA, video André Popp, Jean Bardin, Bernard Hubrenne, Marie-Jeanne Popp, Juliette Gréco, Bourvil, prise à Maison Laffitte.

    audio Archive INA, Audio a propos de ses chansons pour l'Eurovision

    Video Interview d'André Popp - video4 Tintin et la Toison d'Or

    Film, feuilletons, courts métrages

    1957 : Les Lavandières du Portugal de Pierre Gaspard-Huit

    1958 :piccolo film de marionnettes de Joop Geekink Un film de marionnettes de 15' (totalité) de Piccolo Saxo et Cie est réalisé par Joop Geesink's Dollywood pour Philips Electronics.

    1959 : Le Petit Prof de Carlo Rim avec Darry Cowl, Béatrice Altariba

    1960 : video Un beau dimanche de Septembre (générique + extrait), télé film chaine 1 - ORTF avec Suzanne Flon et Claude Hirsch

    1961 : Tintin et le mystère de la Toison d'or de Jean-Jacques Vierne avec Jean-Pierre Talbot, Georges Wilson

    1965 : Deux heures à tuer d'Ivan Govar avec Pierre Brasseur

    1971 : Papa les p'tits bateaux de Nelly Kaplan avec Michel Bouquet, Judith Magre

    1972 : Pont dormant, série télévisée de Fernand Marzelle

    1976 : L'Eden Palace de Frédéric Compain avec Michael Lonsdale

    1983 : En cas de guerre mondiale, je file à l'étranger de Jacques Ardouin avec Sabine Paturel, Michel Galabru

    2003 : Julia et les hommes (moyen métrage), de Thierry Jousse

    2006 : Piccolo, Saxo et Compagnie, film d'animation de Marco Villamizar et Éric Gutierrez

    Discographie Compilation

    ♪♫♪ Popp Musique, (2001)
    CD Collection Musée de l’Imaginaire, Album 14 Tricatel
    conçu par Stéphane Lerouge avec l’aide d’André Popp, Bertrand Burgalat, Thomas Jamois et Pierre-Yves Binctin, track listing :
    1. André Popp et son orchestre : Ballade à la rose, musique d’André Popp, 1965
    2. Jeanette : Le Temps de mon père, paroles de Pierre Cour et musique d’André Popp, 1976
    3. André Popp et son orchestre : Musique mécanique, musique d’André Popp 1956
    4. Claudine Longet : Love is Blue, paroles françaises de Pierre Cour, paroles anglaises de Bryan Blackburn, musique d’André Popp, 1968
    5. André Popp et son orchestre : Bloody Serenade, musique d’André Popp, 1974
    6. Herman's Hermits : Years may Come, Years may Go, paroles anglaises de Jack Fishman, musique d’André Popp, 1973
    7. André Popp et son orchestre : Tintin et le mystère de la Toison d'or, BO du film de Jean-Jacques Vierne, musique d’André Popp, 1961
    8. André Popp et son orchestre : Chasseurs sachez danser, paroles de Pierre Cour et musique d’André Popp, 1960
    9. Marie Laforêt : Manchester et Liverpool, paroles d’Eddy Marnay et musique d’André Popp, 1966
    10. André Popp et son orchestre : Sous son chapeau cloche, musique d’André Popp 1958
    11. André Popp et son orchestre : Picasso Blues, musique d’André Popp, 1974
    12. Maracaña : Foi a Madame, paroles de Jean-Pierre Lang et musique d’André Popp, 1975
    13. André Popp et son orchestre : L’Homme invisible, paroles de Pierre Cour et musique d’André Popp, 1960
    14. Jeanette : Jeremy, paroles de Michel Zacha et musique d’André Popp, 1976
    15. André Popp et son orchestre : Laura Mia, musique d’André Popp, 1974
    16. André Popp et son orchestre : Sixty Days without Claudia, musique d’André Popp, 1974
    17. Francine Lainé : Lolitissimo, paroles d’André Salvet et musique d’André Popp, 1970
    18. André Popp et son orchestre : Shade of Blue, musique d’André Popp, 1974
    19. Astrud Gilberto : Les Lavandières du Portugal, musique d’André Popp, 1966
    20. Orchestre de Paris, avec la voix de Peter Ustinov, direction Semyon Bychkov : Piccolo, Saxo et Compagnie (Final), paroles de Jean Broussolle et musique d’André Popp, 1990

    ♪♫♪ BnF - collection sonores

    1. chansons françaises et francophones
    2. litterature
    3. variété
    4. librairie

    ♪♫♪ Gallica, bibliotheque numerique de la BnF (extraits des arrangements d'epoque)

    1. André Popp

    ♪♫♪Concert filmé

    concert filmé Concert filmé de Piccolo Saxo et Cie part1 et part2 - Sala Emilio Carballido - Cuarteto de Saxofones de México-OSJEV,/p>

    Prix Concours

    1960 - 1er prix de l'Eurovision avec Tom Pillibi (auteur Pierre Cour), interprétée par la française Jacqueline Boyer, première chanson gagnante du concours à devenir un succès dans plusieurs pays européens : l’Allemagne, la France, les Pays-Bas, le Royaume-Uni et la Suède notamment.

    1971 - 1er prix de Yamaha Music Festival avec Un jour l'amour (auteur Jean Claude Massoulier) interprétée par Martine Clemenceau

    Nominations

    1955 : Grand Prix du Disque pour Les Lavandières du Portugal

    1957: Grand Prix de l'Académie du disque pour Piccolo, Saxo et Cie

    1980 : Piccolo, Saxo et Cie entre dans le répertoire des grands orchestres symphoniques André Popp devient officiellement un compositeur de musique classique à part entière

    1985 : Les auteurs, compositeurs et éditeurs de la Sacem décernent à André Popp le Grand Prix Sacem de la Musique Instrumentale de Variété.

    1995 : le 25 mars André Popp reçoit la médaille de Chevalier dans l'ordre des Arts et des Lettres remises par la Sacem

    Cette biographie d'André Popp a pu se faire grace aux textes d'une de ses interviews par Serge Elhaik,
    d'articles du magazine de la Sacem MagSacem, de "Je chante magazine" d'un texte écrit par Jean Pierre Pasqualini,
    directeur artistique d'un cd à usage promotionnel des Ed. Warner Chapell (2001) & des photos de Sylvain Gripoix
    Ses proches les remercient

    --------------------------------------
    contact : contact@andrepopp.com
    ---------------------------------------------------

    contact - mentions legales